Catalogue

Création radiophonique

Sur les traces de Gertrud T

 

musée_shanghai.JPG

L’ Atelier de la Création

diffusion France-Culture les 12 et 14 juin 2012

durée : 2 * 60'

 

lettres écrites par Marie-Hélène Bernard 

lues par Wanda Kutyla

textes extraits de Ghetto Shanghai d’Evelyn Pike Rubin, Japanese, Nazis and Jews de David Kranzler et

Shanghai Refuge d’Ernest Heppner

 

réalisation : Nathalie Salle

mixage : Clotilde Thomas

 

pour écouter:

https://www.franceculture.fr/emissions/latelier-de-la-creation-14-15/sur-les-traces-de-gertrud-t-refugiee-juive-shanghai-durant-0

https://www.franceculture.fr/emissions/latelier-de-la-creation-14-15/sur-les-traces-de-gertrud-t-refugiee-juive-shanghai-durant

Shanghai Jewish Refugees Museum

 

Présentation

Un "docu-fiction"

en deux épisodes

Lors de la période nazie, Shanghai était l’une des rares villes au monde à accueillir les Juifs sans visa. Dès 1933, et surtout à partir de 1938, elle vit donc arriver un flot de réfugiés, venus d’abord d’Allemagne et d’Autriche, et ensuite de toute l’Europe de l’Est.  À Hongkew, un quartier pauvre de Shanghai où beaucoup s’installèrent, ils reconstituèrent même une sorte de Little Vienna avant que les occupants japonais, poussés par les nazis, ne décident de fermer ce quartier et d’instaurer en 1943 un ghetto.

1 Où l’on suit le destin parallèle de deux jeunes Juifs arrivés sans leur famille à Shanghai, Gertrud (surnommée Gertie), réfugiée de Vienne, et Lucien, arrivé sur le sol chinois en provenance de Pologne, via la Lituanie et le Japon. À travers ces deux personnages (l’un réel et l’autre imaginaire) se dessine la nouvelle vie au quotidien des Juifs réfugiés à Shanghai.

2 Où l’on se retrouve à Shanghai, et plus précisément à Hongkew, pour tenter de trouver des traces de la vie des Juifs réfugiés à Shanghai. Cette quête va permettre de découvrir le petit musée installé en leur mémoire, de rencontrer de vieux Chinois ayant connu durant leur enfance des réfugiés et d’imaginer quelle fut la vie dans le ghetto constitué à partir de 1943.

Avec

Ida Papiernik,

Françoise Kreissler,

Lucien Calmat, réfugié juif à Shanghai

Michèle Kahn,

Mrs Jian Fuyong, Cao et Me Zhou,

Rita Tian , du Shanghai Jewish Refugees Museum,