Catalogue

Spectacles

Un chemin de sable blanc

chanteuse coréenne de pansori, percussionniste, vidéo et électronique

 

durée  60'

 

création au Théâtre « Les Ateliers » 

de Lyon (Journées GRAME 2015)

le 6 novembre 2015

par

Cho Jooseon : voix

Françoise Rivalland : percussion

Robert Cahen : vidéo 

Marie-Hélène Pinon : lumière

 

reprises :

« Matinée contemporaine » à l’Opéra de Reims le 8 novembre 2015

Centre Culturel L’Hermine de Sarzeau

le 14 novembre 2015 

Opéra de Lille le 18 novembre 2015 

Théâtre Liberté de Toulon

les 19 et 20 mars 2016

Rennes International Music Series

le 22 mars 2016

ecran torrent.jpeg
balayons.jpeg

Note de programme

 

Aide à l’écriture

du Ministère de la Culture

Dans cette sorte d’ « opéra rauque » aux origines chamaniques qu’est le pansori coréen, l’interprète chante, mime et raconte seul(e) une longue histoire versifiée, accompagné(e) d’un joueur de tambour qui l’accompagne par de courtes interjections. Ici, la chanteuse s’appuie sur des poèmes coréens de différentes époques et la percussionniste introduit le zarb et le santour (instruments d’origine iranienne), tout en mêlant parfois sa voix à celle de la chanteuse. Cette rêverie musicale, poétique et visuelle est aussi portée par les images du pionnier de l’art vidéo Robert Cahen, créées à partir de captations réalisées en Corée. Il lui fait écho l’environnement électroacoustique, nourri par des paysages sonores enregistrés en Corée. Cette traversée est conçue comme un rituel imaginaire ; elle reprend aux gut (les cérémonies chamaniques coréennes) le déroulement en séquences et la dynamique qui va de la tension à la détente.

Projet lauréat

de « La Villa Médicis hors les murs » (2013)

Production : Les Irisées

Co-production: Grame et Césaré

(avec le soutien de l’Opéra de Reims)

Soutien de la Spedidam, du FCM

et des années croisées "France-Corée"

Titre 2