Catalogue

Voix

Hirondelles

 

récitante et sons fixés (fichiers 5.1)

réduction stéréo possible

 

durée 15'

 

création au Monastère de Saorge (06)

le 5 juillet 2008
par Michela Marcolina 

obtenir la partition

 

 

écouter un extrait :

 

ou https://www.cirm-manca.org/fiche-media.php?me=27

main bali.jpg

Note de programme

Coproduction CIRM

Les Fioretti

 

J’ai passé des heures à admirer le vol des martinets dans la tiédeur des crépuscules d’été. Aussi, j’ai tout de suite été séduite par le poème intitulé Essere rondire (« Être hirondelle »  en français), écrit par Mario Luzi, l’un des plus grands poètes italiens du vingtième siècle. Extrait du recueil  Pour le baptême de nos fragments, le texte entremêle sensations lyriques et réflexions métaphysiques. Mario Luzi puise dans la beauté de la langue italienne pour ciseler tout particulièrement des images de mouvement à l’état pur, où se succèdent jaillissements, dérives, élancements, plongées, étirements et fougueuses retombées… C’est donc à partir de la mystérieuse correspondance qui lie son et mouvement que la pièce s’est construite. Il s’y glisse différents sons de violoncelle et des sons enregistrés in situ dans le cloître à partir de l’installation d’Alexis Forestier (réalisée l’été dernier au Monastère), transformés par un travail en studio. Quelques éclats  de texte jouant du glissement de l’italien à la traduction française (à partir d’un travail d’enregistrement réalisé avec la musicienne Elisabeth Bossero et avec le poète italien Sandro Boccardi lors d’une résidence au Monastère en septembre 2007), font écho à la voix de la récitante.